Les secondes passent. Florent regarde l’horloge. Dans peu de temps l’épreuve sera finie. Il pense avoir réussi. Du moins assez pour pouvoir obtenir son diplôme. Après aujourd’hui, il en aura fini avec l’université. Une nouvelle vie va commencer pour lui et pour tous ses camarades.

Il regarde cette fille a qui il n’a jamais réussi à parler. Il l’a vu le premier jour où il a commencé ses études. Il est tombé sous le charme immédiatement. Malheureusement, il a été trop timide pour l’aborder. Il y a pensé bien de fois, il a même échafaudé des plans pour. Mais la situation n’a jamais été idéale. Il a toujours trouvé une excuse pour repousser à plus tard.

Au fur et à mesure des semestres, ils se sont rapprochés. Ce n’était qu’un rapprochement mécanique. D’un amphi de cinq cent, ils se sont retrouvés plusieurs années plus tard dans une promotion de cinquante seulement. A l’université il y a beaucoup d’appelés et peu d’élus.

Au fil des années, il lui a bien parlé quelques fois mais il n’a jamais réussi à passer le stade des banalités. Il aurait aimé pouvoir travailler avec elle sur un projet. Cela aurait été parfait. Il aurait eu l’occasion de passer du temps avec elle. Malheureusement cela n’a pas été possible. Elle était toujours bien entourée.

Ce soir, ils partiront tous dans une autre direction et s’en sera fini. Il ne pense pas qu’il aura d’autres opportunités après aujourd’hui. Il a fini son examen le plus rapidement possible pour pouvoir être libre de sortir de la salle quand il le souhaiterai. Il a décidé de lui parler aujoud’hui. Si elle sort de la salle avant la fin du temps imparti, il rendra sa copie aussi et la suivra.

Alors il regarde l’horloge égrener les secondes. Il la regarde elle aussi. Il s’imagine ce qu’il pourrait lui dire. Si remplir sa copie a été un exercice relativement aisé pour lui, réfléchir aux quelques mots qu’il pourrait utiliser pour lui parler lui semble extrêmement complexe. Elle est gentille pourtant. Toujours très souriante et souvent à plaisanter.

Midi. L’examen est terminé et elle est restée jusqu’au bout. Il se lève et se dirige vers la base de l’amphithéâtre pour rendre sa copie. Il vérifie qu’elle ne parte pas avant lui.

Il sort de l’amphi et attend un peu. D’autres sortent et lui demande comment ça s’est passé pour lui. Qu’est-ce qu’il a mis pour telle ou telle question. Il répond mais n’est pas entièrement concentré. Elle est sortie aussi et s’est dirigée vers ses amies. Tout le monde debrief pour la dernière fois.

Il faut qu’il aille la voir. C’est sa dernière chance. Après aujourd’hui, il sera trop tard. Il a bien les résultats dans quelques semaines et la correction des copies un peu plus tard mais tout le monde n’y va pas en même temps. Il ne se voit pas attendre toute la journée sur un banc qu’elle vienne voir ses résultats. Il y a pensé.

Elle discute avec ses amies. Difficile de venir les interrompres. Les autres commencent à partir tout doucement. De cinquante, ils sont trente puis quinze. Elle est toujours là.