Il était dans le placard. Ce n’était pas la première fois. Il l’avait sûrement mérité. Il n’était pas sage. Sa maman le lui disait bien assez souvent. Elle ne faisait pas ça par plaisir. Elle l’aimait. Ça aussi elle le lui disait bien assez souvent.

Ils étaient de sortie aujourd’hui. Ils avaient pris leurs vélos et étaient allés dans les bois. Simon voulait allez vite, trop vite. Sa maman lui avait dit de ralentir. Une malencontreuse racine lui a fait perdre le contrôle et il est tombé.

Ce ne sont pas les quelques écorchures sur ces genoux et ses mains qui lui ont fait mal. Le regard de sa maman quand elle l’a rejoint par contre était rempli d’exaspération. Simon avait envie de pleurer.

Quand ils sont rentrés à la maison, il n’en menait pas large. Il savait ce qu’il l’attendait. Il n’avait pas écouté sa maman. Il était tombé et avait abîmé ses vêtements. Il allait être puni.

Sa maman est allé dans la chambre pour y chercher la ceinture. Il avait envie de courir, d’aller se cacher. Il a déjà essayé avant. Ça n’a jamais réussi qu’à aggraver la situation pour lui. Alors il a laissé ses larmes couler. Il a dit a sa mère qu’il était désolé, qu’il ferait plus attention la prochaine fois.

Sa maman lui assura qu’elle le savait. Il ferait plus attention la prochaine fois. Il fallait juste qu’il se souvienne de la leçon. Elle faisait ça parce qu’elle l’aimait.

Après il a été dans le placard. Il fallait qu’il y reste jusqu’à ce soir. Le placard n’était pas très grand mais il pouvait s’y asseoir. Il y faisait froid et un peu humide. Mais ce que Simon détestait le plus, c’est qu’il y faisait noir. Il faisait noir aussi en dehors du placard. Il n’aimait pas cette cave.